Les 6 erreurs courantes à éviter en SEO

Ordinateur portable ouvert sur une page Google

Quand j’ouvre un site internet mal référencé sur Google, j’observe régulièrement les mêmes erreurs qui pourraient être évitées et qui empêchent un site de performer. Comme je suis sympa, je vous propose de vous faire gagner du temps en vous listant dans cet article les 6 erreurs courantes à éviter en SEO !

Sommaire

1) Ignorer la structure en balises Hn

La base d’une page optimisée pour le SEO est la structure des balises Hn. Une structure bien définie aide à organiser votre contenu de manière logique, ce qui facilite la lecture tant pour les utilisateurs que pour les moteurs de recherche. La logique est la même que pour l’utilisation de titres et de sous-titres dans un texte classique. Concrètement :
  • Utilisez une seule et unique balise H1 par page.
  • Les sous-titres doivent ensuite être hiérarchisés (H2 pour les titres de section principaux, H3 pour les sous-sections…), ce qui permettra de structurer votre contenu de façon claire et ordonnée.

2) Oublier la méta-description : une erreur courante en SEO

La méta-description est un élément HTML qui fournit un résumé concis du contenu d’une page web. Elle apparaît sous le titre de la page dans les résultats de recherche des moteurs de recherche et joue un rôle crucial dans la décision de l’utilisateur de cliquer ou non sur un lien.
exemple d'une metadescription

Même si elle n’impacte pas directement le classement d’une page dans les résultats de recherche, une méta-description bien rédigée peut améliorer le taux de clic (CTR), ce qui donc, peut avoir un impact positif sur le SEO.

Voici quelques pratiques recommandées pour rédiger une méta-description efficace :

  • Longueur optimale : Gardez votre méta-description entre 150 et 160 caractères pour éviter qu’elle soit coupée dans les résultats de recherche.
  • Inclure des mots-clés : Intégrez le mot-clé principal de la page de manière naturelle, sans faire de bourrage de mots-clés.
  • Être descriptif : Fournissez un aperçu précis et attractif du contenu de la page. Votre méta-description doit inciter l’utilisateur à vouloir en savoir plus.
  • Inciter à l’action : Utilisez un langage “copywrité” qui donne envie aux utilisateurs de cliquer, comme une question ou un appel à l’action.
    Unicité : Chaque méta-description doit être unique pour chaque page de votre site pour éviter le duplicate content, qui est pénalisé par Google.

Sachez aussi que parfois, Google peut décider arbitrairement de remplacer votre meta-description par du contenu de votre page qu’il juge plus pertinent.

3) Ne pas optimiser les pages autour d'une requête-clé

L’optimisation d’une page pour une requête-clé spécifique permet aux moteurs de recherche de comprendre de quoi parle votre page et à quelle requête elle répond. Cette requête correspond à la recherche que va faire l’internaute sur Google, par exemple : coiffeur pour cheveux bouclés à Bordeaux.

Votre page devra alors être rédigée de manière à faire comprendre aux moteurs de recherche quel est son sujet principal. Pour cela intégrez votre requête principale de manière naturelle dans

  • le titre de la page,
  • les sous-titres,
  • le corps du texte,
  • Le slug (le suffixe qui s’ajoute à votre URL)
  • les attributs alt des images.

Évidemment, veillez à ce que l’utilisation du mot-clé reste naturelle et utile pour le lecteur, le SEO ne doit pas se faire au détriment de l’expérience utilisateur !

Le choix d’une requête clé plutôt qu’une autre est stratégique et doit être aligné avec vos objectifs business. Autre élément important, une requête clé = une page sur votre site, pour ne pas risquer que vos pages se cannibalisent.

4) Négliger le maillage interne

Le maillage interne (les liens qui renvoient vers d’autres pages de votre site) guide les moteurs de recherche en leur montrant les pages les plus importantes et en créant des relations entre les différents contenus de votre site. Ce procédé aide à démontrer la cohérence globale de votre site (Et Google aime la cohérence !).

Pensez à utiliser des ancres textuelles descriptives pour les liens internes, qui indiquent clairement le sujet de la page cible. Par exemple, pour renvoyer vers une page de vente de produits pour les cheveux bouclés :

✅ Tous nos produits de soin pour cheveux bouclés

❌ Découvrez sur cette page nos produits de soin pour cheveux bouclés

5) Faire du bourrage de mots-clés

Spoilert Alert : Répéter un mot-clé 30 fois sur une page ne vous aidera pas à remonter plus facilement dans les résultats de recherche.

 

Votre objectif doit être d’intégrer les mots-clés de manière fluide, sans compromettre la qualité du texte. Plus que sur la répétition d’un même mot-clé, pensez à enrichir votre texte en utilisant toutes les possibilités du champ sémantique autour de votre requête.

 

Lire votre contenu à haute voix peut aussi vous aider à identifier et à éliminer les répétitions inutiles. Et encore une fois, rappelez-vous que la qualité du contenu prime sur la quantité de mots-clés !

6) Ne pas suivre les indicateurs et ne pas faire d’analyse

La mesure et l’analyse de vos performances SEO sont essentielles pour comprendre l’efficacité de votre stratégie. Utilisez des outils tels que Google Analytics et Google Search Console pour suivre vos indicateurs clés de performance, tels que le trafic organique, le taux de rebond, le temps passé sur la page, et les conversions.

 

Analysez régulièrement ces données pour identifier les points forts et les faiblesses de votre site, et ajustez votre stratégie. Pensez aussi à commencer par un audit SEO, ainsi vous saurez d’où vous partez et vous pourrez vous fixer des objectifs.
N’oubliez pas que le référencement naturel prend du temps, et il faut parfois être patient avant de voir les premiers résultats !

 

En intégrant ces quelques conseils simples dans votre stratégie SEO, vous pourrez éviter les erreurs courantes et améliorer significativement le positionnement de votre site sur les moteurs de recherche.
Si vous avez besoin d’aide et que vous voulez optimiser votre référencement, contactez-moi pour en discuter !

Plus d'articles
Retour en haut